Les traductions : un budget à part entière

La traduction d’un document de quatre pages au contenu non technique vous coûtera généralement entre 120 et 170 euros si vous faites appel aux services d’un traducteur. Veillez donc à prévoir un budget pour la traduction dès le début de vos projets. Cela vous évitera toute mauvaise surprise.

Comment réduire ces frais, voire y échapper ?

Comme pour à peu près tout dans la société actuelle, il existe des alternatives « low cost ». Vous pouvez, par exemple, vous adresser à un traducteur non qualifié, qui pratiquera (peut-être) des prix plus bas, voire vous fier à des outils de traduction automatique.

Il existe des alternatives pour tous les budgets et tous les goûts. À vous de réfléchir à votre besoin précis. Souhaitez-vous simplement deviner globalement le contenu d’une contravention dressée en Flandre ou désirez-vous vendre vos produits en les mettant en valeur comme ils le méritent ? Voulez-vous transmettre un message sympa à un ami de langue étrangère ou rédiger le manuel d’utilisation d’un appareil ?

Quels éléments pour justifier ces écarts de prix ?

  1. Les traducteurs qualifiés possèdent un diplôme universitaire sanctionnant la réussite d’un master en traduction.
  2. La traduction est une tâche précise et ardue. Chaque phrase doit, en effet, être interprétée correctement, puis restituée dans la langue cible. Il convient donc d’effectuer les recherches nécessaires. La qualité du texte obtenu est ensuite rigoureusement vérifiée en différents points par un autre traducteur chevronné, afin de supprimer tout risque d’erreur. Passer par ces multiples étapes prend du temps et tout le monde le sait : le temps, c’est de l’argent !
  3. Un traducteur de qualité ne se borne pas à traduire machinalement votre document. Il vous informe des éventuelles erreurs, redondances, contradictions, etc. oubliées dans le texte original et accroît ainsi la plus-value de son travail à votre avantage.
  4. Le traducteur compétent suit votre projet de A à Z et n’hésite pas à revenir vers vous en cas de question ou de doute au cours du processus de traduction. Une fois la traduction livrée, il reste disponible pour répondre à toutes vos interrogations.

Un travail gâché…

Les entreprises n’hésitent pas à débourser plusieurs milliers d’euros pour se doter de juristes ou faire appel aux services d’une agence marketing. C’est autant d’argent et de travail gâchés en cas de mauvaise traduction ! En effet, une traduction médiocre est susceptible de vous causer des soucis de nature juridique et nuira, sans aucun doute, à votre image de marque. Or comme l’a dit Warren Buffett : « Il faut 20 ans pour construire une réputation et cinq minutes pour la détruire. »

Négligeriez-vous vos traductions alors que les risques engendrés par une mauvaise traduction sont multiples ? Évitez-les ! Vous ne voulez assurément pas que votre réputation fasse les frais d’une mauvaise traduction !
Achèteriez-vous une voiture, dont le manuel contient des erreurs flagrantes ? Ou craindriez-vous qu’elle ait été fabriquée avec le même « soin » ?

Négliger vos traductions ? Des économies à court terme, des ennuis à moyen terme !