Traducteur indépendent ou agence traduction : un choix difficile ?

Lorsque votre entreprise a besoin d’une révision ou d’une traduction, vous pouvez choisir de travailler avec un traducteur indépendant ou une agence de traduction.

Auparavant, la différence entre ces deux acteurs était énorme, mais celle-ci se limite désormais à leur organisation. En effet, le bureau dispose de plusieurs collaborateurs internes (comptable, commerciaux, gestionnaires de projets, etc.), tandis que le traducteur indépendant travaille presque exclusivement avec des externes.

Examinons plus en détail ce choix compliqué au moyen d’un article de blog d’une grande agence de traduction avançant plusieurs affirmations.

1. Les agences de traduction et les traducteurs indépendants ne se font pas concurrence.

Rien n’est moins vrai. Un nombre croissant d’entreprises se détournent des grandes agences de traduction, car elles ne sont plus satisfaites de la qualité offerte. Les traducteurs indépendants représentent donc une part grandissante du marché.

En effet, rares sont les traducteurs professionnels qui travaillent pour de grandes agences, principalement car ces dernières refusent de leur payer des tarifs honnêtes. Bref, les traductions de grandes agences ne sont souvent pas de bonne qualité.

2. Les bureaux de traduction disposent d’un plus large éventail de sources que les traducteurs indépendants.

Grâce à Internet, le monde est devenu un village au sein duquel il est très facile de faire connaissance. Ce principe s’applique également au traducteur indépendant qui, grâce à ses divers réseaux, connaît bon nombre de collègues traducteurs. Il s’agit même souvent de connaissances personnelles voir d’amis. Par ailleurs, le traducteur indépendant sait bien mieux que le gestionnaire de projets à quels éléments il doit faire attention.

Autre avantage : le traducteur indépendant ne vous promet pas de délai intenable s’il ne peut pas garantir la qualité du projet. Un long texte réparti entre différents traducteurs et qui présente donc une qualité inconstante ? C’est ce que vous obtiendrez dans une grande agence de traduction qui fait passer son chiffre d’affaires avant votre qualité.

3. Les traducteurs indépendants ne peuvent pas gérer de projets complexes.

Dans le cas de projets nécessitant à la fois une traduction, de la mise en pages et une impression, c’est effectivement le cas et opter pour une agence s’avérera sans doute plus facile. Mais que vous apporte cette facilité si la traduction n’est pas de qualité ? Vous obtiendrez un dépliant ou document joliment mis en pages et imprimé, mais contenant un texte de mauvaise qualité…

Sélectionner les différents intervenants vous demandera sans doute quelques efforts supplémentaires, mais faire réaliser la traduction par un traducteur indépendant peut en sauver la qualité. Ce même traducteur pourra ensuite vérifier la mise en pages avant l’impression, ce que ne font généralement pas les grandes agences. Une situation win-win !

4. Les traducteurs indépendants ne disposent pas toujours d’un équipement technique suffisant.

« Pas toujours » ne signifie pas « jamais ». De plus, les traducteurs indépendants s’entraident régulièrement lorsqu’ils sont confrontés à un défi technique. Ne sous-estimez pas les connaissances techniques des traducteurs indépendants !

D’ailleurs si le gestionnaire de projets d’une grande agence se contente d’accepter les fichiers que vous lui fournissez pour démarrer le projet, le traducteur indépendant réfléchit proactivement pour vous proposer, le cas échéant, des alternatives visant à faciliter le travail, à améliorer le résultat et à gagner du temps. Encore un win-win !

5. Le traducteur indépendant ne dispose pas toujours de la spécialisation requise ni de la garantie de continuité.

Effectivement. C’est pourquoi le traducteur indépendant n’accepte pas tous les textes, contrairement à bon nombre de grandes agences. Le traducteur dispose toutefois d’un vaste réseau et connaît bien ses collègues, bien mieux que le gestionnaire de projets qui choisit un prestataire de sa base de données avec qui il n’a encore jamais travaillé, ni même parlé. Et ce réseau de collègues ne se limite pas à la langue maternelle du traducteur. Votre texte est donc assurément traduit par la personne compétente. Grâce au traducteur indépendant !

Par contre, lorsque vous passez par une agence, vous ne savez absolument pas qui a traduit votre texte. Il peut aussi bien s’agir d’un étudiant en droit que d’un employé de banque qui traduit à ses heures perdues.

En effet, une grande agence peut vous dire qu’elle fait toujours appel aux mêmes prestataires, mais vous ne pouvez pas contrôlercette information. La garantie de continuité est donc toute relative.

6. Vous profitez d’une plus grande valeur ajoutée avec les agences de traduction.

Vraiment ? Bien au contraire !

Lorsque vous passez par un traducteur indépendant, vous êtes directement en contact avec la personne qui traite votre texte ou du moins avec un professionnel qui sait de quoi il parle, alors que ce n’est pas toujours le cas des gestionnaires de projets des grandes agences.

La valeur ajoutée offerte par un traducteur indépendant est donc particulièrement élevée.

Il ne faut toutefois pas mettre toutes les agences de traduction dans le même panier. De nombreuses agences de taille plus modeste fournissent un excellent travail. Mais plus l’agence grandit, plus la « marge » prend de l’importance et plus les traducteurs utilisés sont bon marché avec toutes les conséquences en découlant… Enfin, ne vous fiez certainement pas aux agences qui proposent de la traduction automatique. Ce type de traduction vous permettra sans aucun doute de rogner sur les coûts, mais en aucun cas d’obtenir une bonne qualité. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez cet article.

Bref, de nos jours, le traducteur indépendant représente une alternative qualitative à part entière aux grandes agences de traduction. Il vous fournit un service réellement personnalisé aboutissant à des traductions de qualité